Praxis Cumitatu

L'ancien blog Praxis Negra étant réactivé, le Comité informe que ce forum est désormais un simple atelier d'écriture. Les membres inscrits peuvent y proposer leurs textes en vue d'une publication sur Praxis Negra (en français) ou Tonu è Timpesta (en langue corse).


Atelier littéraire


Ne ratez plus rien ! Les nouvelles contributions s'affichent dans la colonne de droite de chaque rubrique. Vous pouvez également les lister en cliquant sur le lien " Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite", ci-dessus. Enfin, vous pouvez configurer votre profil pour être alerté lorsqu'un nouveau message est posté sur un sujet qui vous intéresse.

La maladie de Creutzfeldt-Jakob, ou, la Valls Foll

Partagez

Hubert Canonici

Messages : 277
Date d'inscription : 01/03/2014
Age : 49
Localisation : Bonifacio
20022016

La maladie de Creutzfeldt-Jakob, ou, la Valls Foll

Message par Hubert Canonici

Il a rempli ses chiottes de merde collante, marron châtaigne luisant - machinalement, il tire la chasse, elle n'emporte que du papier et un crottin satellite - le tas de merde est toujours là, plus gluant et débectant une fois mouillé.
Il ne fout plus de désodorisant depuis belle lurette - par hasard, il baille devant un horrible miroir, ne pouvant s'épargner la vision suraiguë de filaments alimentaires gigotants sur ses chicots d'un noir charbon

- Merde...crie-t-il, avec la tête d'un lapin ayant perdu sa carotte.

Il n'en a rien à foutre, surtout des gens du showbiz, des PDG, des politiques, des banquiers, il aimerait voir nager ces collabos dans de la pisse tiède.
À la télé, Drucker parle de la belle carrière de Francis Huster

- Merde, ta gueule, Huster joue moins bien que mes couilles molles...hurle t-il en empoignant une bouteille de bordeaux à 2 € 50...
Il fout du Léo Ferré à fond, ça l'apaise d'entendre gerber des mots avec talent...

Le lendemain, il descend dans la rue avec l'envie de souffler son haleine chargée dans la bouche d'une demi vieille bourgeoise "entoilettée", ou dans celle d'un avorton à lunettes avec attaché-case - frustré de n'oser franchir le pas, il se tourne vers un chien attaché à un lampadaire et lui hurle

- J'aime pas les clebs...

Il la sent, cette putain de chape de plomb "la connerie humaine" - il sait qu'un gros navire pollue autant que 50 millions de voitures, 20 gros navires polluent autant que l'ensemble des voitures de la planète, et c'est 60 000 de ces gros navires qui tournent en boucle - alors, quand il voit les politiques, Fabius en tête, tenter d'enfiler des capotes bio pour enculer des mouches en biais à la COP 21, il les méprise définitivement.

Devoir faire 7 jours de bénévolat pour pouvoir garder le bénéfice du RSA lui fait toucher un peu plus le fond de la misère et de l'asservissement, lui, licencié comme un malpropre après des années de bons et loyaux services au sein de la société "SANOFI'S'de
putes"...comme il les pense...

Il s'inscrit comme cobaye pour tester de nouvelles gélules, légèrement radioactives, pendant les fameux 7 jours de bénévolat, un rat de luxe quoi...

Premier soir, après le début du traitement, sur son canapé crasseux il est aux trois quarts shooté, des salopes de mouches volent autour des boîtes vides de cassoulet sur sa table basse...PRAAAAAAA...d'un pet, il occis 25 mouches à merde, ce traitement est redoutable - des bataillons de miteux en crèverons, ça rapportera des milliards avant d'être interdit - ça plombera toujours plus les travailleurs zombies, soufflera sur les braises du malheur, crèvera les mauvais consommateurs - gavera toujours plus l'infâme lobby pharmaco chimique, lui-même noyau dur du lobby bancaire...

Peu importe, ce soir, ses muscles sont détendus, sa pièce, un bassin où des poissons colorés slaloment entre les nénu"fars" en gobant des mouches.

Sur 5 cobayes ayant pris le traitement, il est le seul en vie...il en tire des pouvoirs invraisemblables...dont, la clairvoyance - lui qui n'avait pas la main verte, peut désormais discuter avec les végétaux - il sait cuisiner comme un col tricolore - arrive à pisser dans ses chiottes...

Vu que les agriculteurs n'ont pas la délicatesse de crever en silence, Valls et Le Foll viennent dans sa région, forcés par les événements, tenter de passer entre les gouttes en anesthésiant les bouseux.

Lui est retourné dans le sein de sa mère, il est né de nouveau - on ne peut plus la lui faire - "Valls ( El Blanco'S white ) Le Foll" annoncent un report reconductible, pour ceux ayant dégagé de très faibles revenus ( sic), de la dette...comme si, dire à un mari jaloux que sa femme n'a pas encore été enculée, car il n'y avait plus de vaseline...que ça se fera seulement demain...était sensé calmer le mari en question, et régler son problème...

Il en a marre des scarificateurs endimanchés - comme la paire de guignols FM "Valls Le Foll", sensés représenter le peuple, ces traîtres ont de tous temps fait le sale boulot, envoyant les peuples à l'abattoir - il va donner une leçon à ces imposteurs...

Les deux sagouins, escortés par leurs gardes du corps, serrés de près par la meute des journaleux, hués par ceux qui assurent le principe de réalité quotidienne ( les agriculteurs - pas les actionnaires... ), évoluent sur une herbe Crunchant sous leurs pas - mettant en application ses nouveaux pouvoirs, il entre en télépathie avec l'herbe foulée par les deux imposteurs - par de subtils algorithmes plantaires, les volontés conjuguées "végétalo-humanoïde" , font s'étaler, puis glisser les deux manipulateurs, ils atterrissent sous les clôtures en planches, dans l'enclos où se trouvent deux superbes reproducteurs, dont Fêtard, 1880 kilos, et Godwin, 1300 Kilos - plusieurs herbes entrent en combustion spontanée unissants leurs propriétés, le duo d'élus inhale et s'en trouve euphorisé - les scélérats se foutent à poil et sautillent de manière guillerette aux 4 coins de l'enclos - Fêtard jète son dévolu sur Valls, sans doute préfère t-il les brunettes hystériques - Godwin grimpe déjà sur Le Foll, sans doute préfère t'il les matures décharnées - l'assistance est médusée - voir des enculeurs enculés c'est pas commun, les deux affreux aux culs spaqués, ont perdu connaissance, il se dit que la lutte ne fait que commencer, que la vengeance sera terrible...
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking


    La date/heure actuelle est Mer 18 Jan - 23:11