Praxis Cumitatu

L'ancien blog Praxis Negra étant réactivé, le Comité informe que ce forum est désormais un simple atelier d'écriture. Les membres inscrits peuvent y proposer leurs textes en vue d'une publication sur Praxis Negra (en français) ou Tonu è Timpesta (en langue corse).


Atelier littéraire


Ne ratez plus rien ! Les nouvelles contributions s'affichent dans la colonne de droite de chaque rubrique. Vous pouvez également les lister en cliquant sur le lien " Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite", ci-dessus. Enfin, vous pouvez configurer votre profil pour être alerté lorsqu'un nouveau message est posté sur un sujet qui vous intéresse.

À ce couple mort enlacé, et aux autres....

Partagez
avatar
Hubert Canonici

Messages : 287
Date d'inscription : 01/03/2014
Age : 49
Localisation : Bonifacio
18112015

À ce couple mort enlacé, et aux autres....

Message par Hubert Canonici

Allongés tous les deux, qu'il est beau tout ce ciel

Allongés sous les cieux, ils s'aiment

Aurait-on dormi là ? Sans s' en apercevoir?

J'ai si soif de toi, de nous à l'avenir

J'ai la gueule de bois, mais je t'entends sourire

On ne voit plus la terre, on n'entend plus les balles

Nos sangs mêlés coulent en rivière

Un sauveteur lit sur l'écran le message d'une mère "répondez, je vous aime..."

Ils ne répondrons plus...
Morts, enlacés... ils s'aiment
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

avatar

Message le Ven 20 Nov - 11:51 par Marco B

Triste, tragique, et magnifique aussi.
avatar

Message le Lun 4 Jan - 18:00 par Sylvie Viallefond

très très beau, Hubert
avatar

Message le Mer 27 Jan - 18:41 par Hubert Canonici

Taurine je t'ai_me...prends à ta charge mes névroses, quelques instants, le temps que frémissent jusqu'aux frondes les feuilles du grand olivier, celui où je t'en_culais naguère, quand t'avais l'cul propre------je crois que je ne t'aime plus? Non non, plutôt un muscadet frais devant la jarre, seul - donc, fuis donc dindon, trou gourmand...

Puis, marcher sur des cerises noirs, les pieds pleins de jus, trouver une lueur chaude, un rayon dans ce fatras, cette décharge à ciel ouvert nommée "monde" par les putréfiables...
Migrer, les passeurs sponsorisés, les nuits étoilées d'un drapeau impersonnel, donc, une implosion programmée...

Taub'é'ira, fusible aux petits oignons, l'état d'urgence durera tant que Daesh durera - donc, il feront durer ...
Ça gronde fort socialement, donc, la diversion sera terrible et le peuple doit dors et déjà numéroter ses abatis...



Message  par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 10:34