Praxis Cumitatu

L'ancien blog Praxis Negra étant réactivé, le Comité informe que ce forum est désormais un simple atelier d'écriture. Les membres inscrits peuvent y proposer leurs textes en vue d'une publication sur Praxis Negra (en français) ou Tonu è Timpesta (en langue corse).


Atelier littéraire


Ne ratez plus rien ! Les nouvelles contributions s'affichent dans la colonne de droite de chaque rubrique. Vous pouvez également les lister en cliquant sur le lien " Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite", ci-dessus. Enfin, vous pouvez configurer votre profil pour être alerté lorsqu'un nouveau message est posté sur un sujet qui vous intéresse.

Tu es dans les " choux ma chère "

Partagez
avatar
Hubert Canonici

Messages : 285
Date d'inscription : 01/03/2014
Age : 49
Localisation : Bonifacio
19062014

Tu es dans les " choux ma chère "

Message par Hubert Canonici


Pourquoi vois-je ce film comme de la pure poésie? Pourquoi ne vois-je pas ce film périr par les pets? Parce que ça n'est pas le cœur du film, moi je vois deux vieux soigner leurs potagers, s'envoyer du pinard et du pastis avec de l'eau du puits ( à une température de haute précision ) , je vois un martien débarquer parce qu'il a entendu péter le Glaude et le Bombé, après tout le cosmos est un alliage de gaz. Je vois deux vieux parqués derrière une clôture grillagée à qui l'on balance des cacahuètes, je vois une soupe aux choux que j'ai envie d'en manger, je vois un vaisseaux spatial qui emmène leur petit paradis - les bergeries - les potagers - sur Oxo, et Carmet, De Funès, Villeret et le chat dans la petite soucoupe, sur un air d'accordéon, partir vers cette planète où ils vont vivre jusqu'à 200 ans... Si c'est pas de la poésie...
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

avatar

Message le Ven 20 Juin - 0:39 par Dominique Giudicelli

Il faut votre regard plein de poésie extraterrestre pour transfigurer une grosse farce sabotée en une évocation bucolique... Votre court texte m'a plus enchantée qu'une heure trente de cette soupe paysanne trop grasse à mon goût !
avatar

Message le Ven 20 Juin - 17:42 par Sylvie Viallefond

De votre texte et du film émane la même poêsie, la même humanité.
Comme vous ce film me ressource. La musique a aussi son rôle, tout est à la limite du déséquilibre, mais pour moi ça tient. Les paysages sont magnifiques, entre l'Allier et le Puy de Dôme, c'est l'Auvergne de René Fallet. Les pets, le chou, la morte, les sabots, les pantalons sans forme d'être sales, cette amitié cristaline avinée, il fallait vraiment que vous écriviez ça sur ce film.

Message le Ven 20 Juin - 17:43 par FXR

J'aime bien cette façon de raconter "La soupe aux choux". J'imagine, en lisant, un montage resserré, parfois recadré, un jeu sonore avec la bande son originale mais aussi avec de nouveaux sons, et peut-être des silences, des reprises de plans, mais pas trop expérimental non plus.
avatar

Message le Ven 20 Juin - 18:33 par Dominique Giudicelli

Allez Rider, faites-nous une soupe aux choux à votre façon !
avatar

Message le Lun 23 Juin - 13:53 par Barbara Morandini

Je suis une grande fan de ce livre. Je me suis régalée à l'étudier avec mes secondes cette année. Eux aussi ont beaucoup aimé (enfin je pense).
Bon, il faut dire que la désertification des campagnes abordée via une contre utopie fantastique humoristique est du pain béni en lycée agricole.
avatar

Message le Mar 24 Juin - 14:07 par Marco B

J'ai déplacé cet échange ici, c'est plutôt sa place.
avatar

Message le Lun 30 Juin - 23:11 par Hubert Canonici

Suarez aurait adopté Fasgianu!

Message  par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 22 Juil - 4:41